Nouveau chef de l'Ordre de Saint-Lazare de Jérusalem

S.A.R. le Prince Sixte-Henry Hugues François Xavier de Bourbon-Parme, né le 22 juillet 1940 à Pau (Béarn) en France, est le second fils du Prince François-Xavier Charles Marie Anne Joseph de Bourbon-Parme, Duc de Parme, et de son épouse la Princesse Marie Madeleine Yvonne, née de Bourbon-Busset, Comtesse de Lignières.

 

Par sa lignée paternelle, le Prince Sixte-Henry est le descendant d’Hugues Capet, roi de France en 987 et fondateur de la Maison Royale des Bourbons. Il est par conséquent le descendant du roi Louis VII qui, à son retour de Terre sainte en 1149, a fait connaître l'Ordre de Saint-Lazare de Jérusalem en France et qui lui a fait don de son château de Boigny en 1154 ; il est également le descendant de Saint Louis qui a ramené avec lui de Terre sainte en 1254 le Maître de l’Hôpital de Saint-Lazare de Jérusalem et l'a installé à Boigny. Boigny est demeuré le siège magistral de l'Ordre jusqu'à sa confiscation par la Révolution en 1791.

 

La dynastie des Bourbon-Parme est une branche cadette de la Maison des Bourbons d'Espagne, fondée par l'union du roi Felipe V et de son épouse la reine Elisabetta Farnese, fille et héritière du Duc de Parme.  Les armes de la Maison de Bourbon-Parme sont celles de la France mais elles s'en différencient par une bordure de gueules avec huit coquilles Saint-Jacques de pèlerin argent.

 

La lignée maternelle du Prince Sixte-Henry, bien qu'elle ne soit pas considérée comme « dynastique », est la plus ancienne lignée mâle des Capétiens. Elle émane de l'union de Louis de Bourbon (1437-1482), prince-évêque de Liège, avec Catherine d'Egmont de Gueldres. Les armes de la Maison des Bourbon-Busset sont celles de la France mais s'en différencient par un baston de gueules et sont placées sous le chef du Royaume latin de Jérusalem.

 

Le Prince Sixte-Henry est apparenté à la plupart des Maisons catholiques souveraines et princières. L'impératrice Zita d'Autriche, Reine consort de Hongrie et de la Bohème, était sa tante. Tout comme nombre de ses ancêtres royaux, il est Grand-Croix de l'Ordre Sacré et Militaire Constantinien de Saint-Georges.

 

Après avoir terminé ses études de droit à Clermont-Ferrand, le Prince Sixte-Henry a rejoint la légion étrangère espagnole et plus tard l'armée portugaise où il a reçu une formation militaire de haut niveau. Il a servi avec distinction en Angola et a terminé sa carrière militaire au grade de colonel.

 

Le Prince Sixte-Henry a succédé à son père comme candidat des Carlistes en Espagne mais le choix du Général Franco de placer Don Juan Carlos sur le trône, ainsi que les difficultés rencontrées dans sa relation avec son frère, le Prince Carlos-Hugo, ont mis fin à sa participation officielle à cette cause.

 

Pendant plusieurs années, le Prince Sixte-Henry a vécu en Argentine, où il s'est consacré au développement agricole d'une propriété considérable et à l'élevage de bovins. Sa force de caractère lui a permis de surmonter ses limites de mobilité, séquelles d'un traumatisme physique grave dont il fût victime là-bas.

 

Le Prince Sixte-Henry a toujours fait preuve d'un engagement ferme envers les valeurs chrétiennes traditionnelles et envers la Messe de Saint Pie V. Sa présence lors de toutes les grandes célébrations commémorant certains événements tragiques de l'histoire de France — en particulier le bicentenaire de la Révolution, le régicide de Louis XVI et de Marie-Antoinette, et l'assassinat de Madame Elisabeth — ainsi que ses prises de paroles éclairées sur des sujets d'importance, sont la preuve de l'interprétation qu'il se fait du rôle que doit jouer un prince Capétien à notre époque.

 

L'intérêt politique du Prince Sixte-Henry est reflété par sa participation à des conférences et colloques portant sur des questions d'histoire et de géopolitique, en France comme à l'étranger. Le Prince a développé, sur une longue période, un important réseau de personnes actives en politique en France, en Russie et au Moyen-Orient (Iran, Iraq, Libye et Syrie), et il est reconnu sur le plan international comme un conseiller expérimenté en matière de conflits géopolitiques.

 

Ayant apporté un soutien actif à l'Ordre de Saint-Lazare de Jérusalem depuis 2004, le Prince a accepté d'être nommé Grand Prieur de France. Le 6 janvier 2015, le Grand Magistère l'a élu Administrateur Général. Le 10 septembre 2015, le Chapitre général des chevaliers, dames et chapelains doyens a élu à l'unanimité Son Altesse Royale comme 50e Grand Maître pour diriger l'Ordre à l'échelle internationale. Il est le premier Grand Maître à être installé en son siège magistral de Jérusalem depuis plus de huit siècles.

 



English
French
Spanish