Passé, présent et futur dans une année de miséricorde

Une convergence providentielle de miséricorde a procuré cette année le catalyseur pour la reconnaissance mutuelle et pour la réconciliation de ceux qui avaient choisi de suivre la Croix Verte de Saint-Lazare sous des dirigeants différents. Séparés depuis 2004, l'Ordre dirigé par SE le duc de Brissac, dont le siège international historique est à Boigny, en France, et l'Ordre dirigé par SAR le prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme, dont le siège magistral est à Jérusalem, sont désormais unis dans un but commun.

 

Lors d'une très cordiale réunion organisée par le duc et par la duchesse de Brissac, en présence d'un certain nombre d'officiers supérieurs, les 48e et 50e Grands Maîtres ont, après avoir prié ensemble et après s’être embrassés, signé et scellé les documents officialisant ce moment de profonde signification pour leurs chevaliers, dames et aumôniers.

 

La relation chaleureuse et positive des dirigeants, respectant le fait qu'il y avait des désaccords sincères dans le passé, se tourne vers un avenir où tous les chevaliers de bonne volonté coopèrent au bénéfice de ceux qui sont malades, qu’il s’agisse de maladies physiques, mentales ou spirituelles. Un pèlerinage œcuménique en Terre sainte en 2017 cherchera la bénédiction et le soutien des Patriarches de l'Église Mère de Jérusalem où l'Ordre est né dans les temps anciens..

 

Veuillez lire également sur www.hospitaliers-saint-lazare.org

 



English
French
Spanish